Alphabétisation

Aujourd'hui dans la Communauté française, 10 % de la population est victime de l'illettrisme.
Actuellement, une personne est considérée comme
analphabète lorsque elle n'a jamais eu de contact avec l'apprentissage de l'écriture et de la lecture.  
L'illettrisme, c'est mal maîtriser cet apprentissage et, de ce fait, avoir des difficultés à comprendre un texte simple.
Les activités d'alphabétisation menées au départ du Centre Multimédia Don Bosco ont débuté en 1991. Elles sont subventionnées par le volet II du Fonds social Européen.

Les objectifs poursuivis tout au long de l'apprentissage sont à la fois le développement des capacités d'expression orale et écrite des apprenants, la prise de conscience (avec esprit critique) des réalités socio-politiques dans lesquelles ils se meuvent, mais aussi de procéder à des choix responsables, apprendre à s'auto-évaluer avec distanciation et discernement et prendre part à la vie sociale, économique, politique et culturelle.

Les cours se donnent individuellement, en journée et en avant-soirée pendant la semaine et se tournent uniquement vers l'apprentissage de la langue.
Les difficultés de chaque apprenant étant trop dissemblables, les cours individuels paraissaient être la meilleure solution pour permettre à chacun d'atteindre les objectifs.

"...La bibliothèque publique a vocation d'universalité. Elle se doit d'être ouverte à tous et d'offrir à chacun les moyens de se former et de s'épanouir. Elle porte donc une part de responsabilité et a un rôle à jouer dans les efforts que doit entreprendre la société toute entière pour intégrer toutes les composantes de la population, même les plus démunies.  
Elle ne pourra y parvenir qu'en modifiant sa structure et son fonctionnement, de manière à réaliser concrètement l'ouverture et l'accessibilité à tous les publics. Ce défi est en réalité une chance pour les services de lecture : il les pousse à s'adapter à une société en mutation et de plus en plus multiculturelle.
L'action des bibliothèques en direction des illettrés ne doit pas se limiter à des mesures qui s'adressent directement à eux. Elle doit veiller à sensibiliser le grand public à cette dimension méconnue de la vie sociale et culturelle, afin que les non-lecteurs et les analphabètes n'aient plus à être honteux de leur condition, cessant d'être considérés comme des parias.
La bibliothèque est un reflet de la vie sociale. Elle a les outils nécessaires pour aider chaque personne et chaque groupe social à trouver sa place dans la société en fonction de sa personnalité socio-culturelle propre. Elle est en mesure de favoriser les échanges culturels au sein de la communauté toute entière. Ce défi est à sa portée, c'est à elle de chercher concrètement les moyens de l'atteindre et d' interpeller les responsables politiques et culturels..."

Cornet Anne, Illettrisme et Bibliothèques publiques,
Academia-Erasme,1991, LLN.

• Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter •
Guy Marchal 04/ 254-61-09


• COUPS DE COEUR COUPS DE GUEULE : Tu as entre 12 et 15 ans ? Tu as envie de partager tes lectures et tes idées avec d'autres jeunes de ton âge ? REJOINS-NOUS AU Centre Multimedia Don Bosco(Pour plus de renseignements, contactez Nathalie 04/252-66-88).

• Maintenant, visible sur notre site, l'exposition "Les scènes de la vie au Laveu et ailleurs (années 30-50)"(choisir "expositions" dans le menu).



.